Les fistules obstetricales iatrogene: etude descriptive des lesions anatomiques et des manoeuvres obstetricales associees

Session: Iatrogenic Fistula: New Landscape, Emerging Challenges Confront Fistula Care Programs

Presenter: Dolores Nembunzu, Hopital Saint Joseph Kinshasa

Background: La fistule obstétricale iatrogène est un accident qui survient pendant l’accouchement, lorsque le prestataire pose un acte obstétrical. Sa prévalence, dans le monde, varie de 6% à 24%. Le manque d’équipement, la faible formation clinique des prestataires favorisent la survenue de la fistule iatrogène. En milieu rural, les femmes se présentent en retardau centre santé. Certains gestes obstétricaux pratiqués en urgence durant le travail, pour sauver les femmes, favorisent  la survenue des fistules obstétricales iatrogènes. Cette étude a pour objectif de décrire l’environnement clinique dans lequel la fistule iatrogène survient et d’établir la relation entre les lésions anatomiques observées et l’acte obstétricale associé.

Methodology: Nous avons mené une  étude descriptive, rétrospective exhaustive des types anatomiques des fistules obstétricales et  l’acte obstétrical associé,  chez 47 femmes parmi 566 opérées de fistules obstétricales  à l’Hôpital Saint Joseph de janvier 2011 au 31 mars 2015.

Results: Dans notre série, 47 femmes soit 8,3%  avaient des   fistules obstétricales iatrogènes; les âges extrêmes variaient entre16 ans et 65 ans. La  durée du travail d’accouchement avait des extrêmes de 1 à 8 jours. Les fistules suivants étaient associées à une césarienne : (42,5%) vésico utérines, 27,6% fistules urétéro-vaginale. La symphysiotomie étaient associée a 4 fistules avec destruction de l’urètre  (8,5%)

Conclusion: Notre étude a montré la prévalence des fistules iatrogènes à 8,3%, ce taux se  rapproche à celui d’autres auteurs. Le travail prolonge augmente le risque des gestes obstétricaux d’urgence qui peuvent causer la fistule iatrogène qui est un  indicateur de la qualité des soins offerts aux femmes pendant l’accouchement. L’implication des familles, de la communauté, l’accessibilité géographique, le renforcement des capacités  institutionnelles, la formation des  prestataires sont importants pour offrir des soins de qualité aux femmes.